D’après un jugement du tribunal administratif de Grenoble du 17 octobre 2017, les aménagements conçus pour l’aviron sur le lac d’Aiguebelette en Savoie vont devoir être démontés. Une décision qui met en péril l’aviron sur le lac d’Aiguebelette, ainsi que son club…

Une décision du tribunal

C’est donc une décision du tribunal administratif de Grenoble du 17 octobre 2017 qui ordonne au Conseil départemental de Savoie de ne pas attendre et de démonter, dans les six mois, les installations mises en place pour la pratique de l’Aviron qui avaient été réalisés dans la zone naturelle du lac. Une décision qui a été motivée par les plaintes enregistrées par un collectif d’opposant à l’organisation des championnats du Monde 2015 à Aiguebelette. Ces plaintes ont d’ailleurs eu comme conséquences directes l’annulation de la Régate de Savoie 2018 qui devait s’y dérouler les 5 et 6 mai prochains.

Bien sûr, si la tristesse a envahie les passionnés d’aviron en Savoie, c’est, en outre la disparition de cette régate, toute l’activité sur le lac d’Aiguebelette et son club qui son mis en péril…

Une discipline pourtant respectueuse de l’environnement

Une décision qui fait mal de ce fait et qui anime les débats dans le milieu de l’aviron français. La Fédération a d’ailleurs vivement réagit suite à cette ordonnance du tribunal : « La Fédération Française d’Aviron et son représentant régional la Ligue Auvergne Rhône Alpes d’Aviron suivent de très près ce dossier et soutiennent totalement l’Aviron Club du Lac d’Aiguebelette et le Comité Départemental d’Aviron de Savoie. A leur demande, nous respectons simplement une certaine retenue pour ne pas perturber les démarches en cours dans l’espoir de trouver une solution à un dossier complexe et à des années d’incompréhension. Bien entendu, nous n’hésiterons pas à nous engager à leurs côtés à l’instant même où ils le demanderont.« .

Aavant d’ajouter : « Pour conclure, l’Aviron n’est pas un problème pour l’environnement du Lac d’Aiguebelette, nous considérons même qu’il fait partie de la solution. Nous accordons toute notre confiance à l’Aviron Club du Lac d’Aiguebelette et au Comité Départemental d’Aviron de Savoie pour trouver une solution durable, dans le respect des intérêts de tous, pour et avec tous ceux qui aiment ce Lac et qui veulent le préserver.« .

L’avenir nous dira maintenant ce qu’il en est et ce qu’il en sera de l’aviron sur le lac d’Aiguebelette, mais espérons que des solutions puissent être trouvées à l’avenir !

Catégories : Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *